Filed under Divers
No Gravatar

Les groupes de touristes sont votre bête noire, avouez. Mais vous n’arrivez pas toujours à les éviter, surtout quand vous il vous prend l’envie de visiter vous aussi  les monuments les plus prestigieux des villes où vous séjournez (c’est vrai, quoi !). Allez, nous sommes charitables, nous partageons nos meilleures astuces pour surfer entre les vacanciers.

Acropole d'Athènes © jscatty

Acropole d'Athènes © jscatty

La Pyramide de Khéops ? Et pourquoi pas !

On peut être un routard, un être curieux du monde qui l’entoure, indépendant, autonome, créatif dans son approche du voyage… et avoir envie aussi de découvrir les monuments les plus célèbres au monde, comme les Pyramides de Gizeh, en Egypte (parce qu’il FAUT retourner en Egypte et en Tunisie), le Taj Mahal en Inde, l’Acropole d’Athènes en Grèce ou les temples d’Angkor au Cambodge… Oui mais malheureusement vous avez jusqu’à présent soigneusement évité ces lieux prestigieux, par crainte des foules touristiques qui les encombrent. La promiscuité avec les locaux, oui, vous gérez, mais pas avec celle avec les clients des tour-operators. Respirez, souriez : éviter la foule, c’est possible.

Evitez la « meilleure » saison

Qui dit vacances scolaires, qui dit brochure annonçant « la saison idéale », dit déluge de touristes sur les lieux de vos rêves. Alors rusez, ne partez pas au « bon moment » !
Par exemple, pour découvrir (un peu plus) tranquille Venise, mieux éviter le Carnaval par exemple (et plutôt venir juste avant, précisément). En plus, en évitant les périodes les plus évidentes, vous profitez de prix moins élevés.

Touristes sur des chameaux, Tunisie © Andrea 44

Touristes sur des chameaux, Tunisie © Andrea 44

Vérifiez qu’il n’y a pas d’événement prévu

Avant de traverser la planète pour vous immerger en toute sérénité dans une culture lointaine, vérifiez qu’il n’y ait pas un énorme événement de prévu (comme une Coupe de monde de quelque chose)…
Pour le découvrir, tapez dans un moteur de recherche le nom de votre destination ainsi que le mois et l’année de votre voyage : vous y verrez plus clair. Ensuite, à vous de voir si vous préférez décaler votre voyage ou au contraire vous joindre à la fête !

Jouez la montre

Pour éviter les groupes des tour-operators sur les sites prestigieux que vous souhaitez découvrir, surveillez votre montre. Si vous venez tôt, dès l’ouverture, ou tard, peu avant la fermeture, vous optimiserez vos chances d’une visite paisible. De la même manière, profitez des heures des repas : pendant que les autres mangent, vous aurez la paix (c’est valable à midi, comme le soir, la plupart des monuments et musées proposent des nocturnes, vérifiez sur leurs sites web).
D’une manière générale, essayez de penser comme un touriste et faites l’exact opposé !

Angkor, Cambodge © Hector Garcia

Angkor, Cambodge © Hector Garcia

Patientez

Les touristes, c’est comme les trains (ou les caravanes, bref…) : ça passe. Si par malheur vous vous trouvez happé dans une salle d’exposition au milieu d’un groupe et de son guide, il vous suffit de patienter quelques minutes pour retrouver le calme. Car, hélas, c’est le propre des voyages organisés que de survoler les choses et les lieux (et c’est pourquoi vous préférez voyager « en individuel », comme on dit). Surfant d’une attraction à un site prestigieux, les tour-operators baladent leurs clients d’un endroit à l’autre sans jamais s’attarder. Ne l’oubliez jamais, le temps joue pour vous.

Supporter, parce que…

Bien sûr, rien ne vous contraint à visiter les grands sites touristiques, comme tout le monde… vous pouvez opter pour une approche plus alternative du tourisme, vous plonger dans la vraie vie des gens, découvrir petits cafés, boutiques du quotidien, rue méconnues, sites alternatifs… mais à un moment ou à un autre, vous regretterez de ne pas avoir visité le Colisée, à Rome, ou la Grande Muraille de Chine. Et si ces lieux sont envahis, visités par les touristes du monde entier, c’est qu’ils valent vraiment le coup. Alors il faudra bien accepter de cohabiter avec ces autres, ces gens qui n’ont pas la même conception du voyage que vous mais qui, tout comme vous, sont happés par les merveilles qu’ont su construire leurs frères humains (oui, sortez les mouchoirs).

Venise © Mike Fleming

Venise © Mike Fleming

Et sinon, vous avez d’autres trucs pour éviter la foule ? Partagez-les dans les commentaires.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?