Filed under Pratique
No Gravatar

Avis aux voyageurs à petit budget ! Présentes dans le monde entier, les auberges de jeunesse proposent des hébergements à prix doux. Ouvertes à tous, elles offrent un confort très variable d’une enseigne à l’autre. Pourtant, il est possible de passer une semaine (agréable) en dortoir.  Résumé des 10 règles de survie…

Premier commandement : te renseigner et réserver au préalable, tu prendras le temps.

Faire marcher le bouche à oreille est sans aucun doute l’un des meilleurs bons plans pour dénicher l’auberge idéale. Surfez sur le net et n’hésitez pas à vous rendre dans l’espace communauté de votre site préféré. Une fois votre choix fait, réservez à l’avance votre lit (ou chambre), surtout en haute saison, pour éviter d’avoir à faire le tour des auberges au dernier moment.

Deuxième commandement : bien choisir ta chambre, tu y penseras.

Souvent, vous avez la possibilité de choisir entre un dortoir de 4,6, 8 lits (voire plus), mixtes ou non. Plus le dortoir est grand, moins le lit est cher. Mais attention, plus vous augmentez le nombre de lits, vous risquez d’avoir du bruit. Sans compter l’ambiance « désorganisée ». Si vous êtes voyageuse solo, préférez une chambre non-mixte.

Autre point important : la salle de bains.

Elle peut être privative, c’est à dire située dans la chambre, ou commune à plusieurs dortoirs. Selon le temps que vous restez, ce critère pourra s’avérer important.

Pour les couples à la recherche d’un minimum d’intimité, sachez que quelques chambres doubles sont souvent disponibles.

Troisième commandement : faire ton lit à ton arrivée, tu t’exécuteras.

Avant de mettre les draps et la taie d’oreiller, inspectez le lit pour vérifier l’absence de punaises. En cas de taches de sang suspectes, prévenez la réception. Assurez-vous que les draps sont propres. Si vous êtes dans la partie supérieure du lit superposé, préparez-le avant que votre voisin du dessous ne se couche.

Quatrième commandement : emporter des boules Quiès, tu n’oublieras pas.

Quoi de pire que d’entendre son colocataire de chambrée ronfler toute la nuit ! Si vous logez souvent en auberge, cet accessoire (ou votre lecteur mp3) deviendra votre meilleur ami.

Cinquième commandement : un sac à viande, toujours tu auras dans ton sac.

En déplaise à certaines auberges qui refusent que l’on utilise son sac de couchage dans les dortoirs, le sac à viande (en coton et/ou soie) est d’un précieux secours quand la propreté des draps laisse à désirer. Mais attention à bien le ranger si vous restez plusieurs nuits dans la même auberge. Le fait d’utiliser ses propres draps pourrait vous valoir un avertissement.

Dortoir – Marianne Morizot

Sixième commandement : du savon pour les mains, tu prévoiras.

C’est bête, mais bien souvent, les auberges « oublient » de mettre du savon dans la salle de bains. Résultat : rien pour se laver correctement les mains. Une petite savonnette, voire un pousse-pousse, pallieront parfaitement à cet « oubli ».

Septième commandent : un set de vaisselle, tu emporteras.

Pour faire face à de nombreux vols et/ou dégradations, certains établissements demandent un dépôt en cash pour avoir un service de verre, assiette, couvert, bol et couteau. Encore faut-il avoir de la monnaie sur soi… Autre problème : certains voyageurs, peu regardant sur la propreté, nettoient à la va vite la vaisselle. Pour éviter toute mauvaise surprise, investissez dans une popote de camping. Ne soyez pas non plus exigeants sur la qualité des poêles et casseroles, qui en ont sûrement vu d’autres avant vous. Pour faire des crêpes comme à la maison, achetez (comme moi) votre propre poêle.

Huitième commandement : un petit cadenas, tu utiliseras.

Avec les nombreux allers-retours dans les chambres, la surveillance de ses affaires est loin d’être chose aisée. Rangez vos objets de valeur dans un casier, que vous fermerez à clé. Si vous n’avez pas de cadenas, il faudra probablement en louer un à la réception.

Neuvième commandement : une lampe frontale, tu garderas à proximité.

Respect des autres oblige, il n’est (en théorie) pas possible d’allumer la lumière pour trouver votre brosse à dents à 2h du mat’. D’où l’utilité d’une lampe frontale. Pour grimper dans votre lit en évitant de vous cogner, placez-la toujours à portée de mains (sur votre lit ou sous votre oreiller).

Dixième commandement : ta nourriture, tu étiquetteras.

Pour être sûr de retrouver son steak, ses œufs ou sa bouteille de lait, il est indispensable de mettre ses aliments dans un sac (en tissu de préférence) avec son nom, son numéro de chambre et la date de son départ. A défaut, votre nourriture sera considérée comme « libre », ou pire, finira à la poubelle après le passage de la femme de ménage.

Si vous n’avez qu’une bouteille de jus, collez une étiquette directement dessus. Faites de même avec les produits « non frais ».

Onzième commandement : un pyjama basique, tu enfileras.

Déclenchement d’une alarme, envie de faire pipi, maladie soudaine… dans la nuit, tout peut arriver. Mesdemoiselles, en auberge, oubliez la nuisette !  Si vous ne voulez pas vous retrouver à moitié-nue devant vos colocataires de chambre, optez pour un pyjama long noir. Ainsi, en cas d’évacuation rapide, vous serez probablement moins gênée de vous retrouver dehors dans cette tenue. Sans compter que le pyjama offre une meilleure protection contre les moustiques.

Retrouvez Marianne dans ses aventures en Australie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Comment

  1. Posted 29 juin 2012 at 14 h 55 min | Permalink

    Ah les auberges de jeunesse chacun à son avis sur la question ! C’est sur que si chacun respectait les règles que tu propose tout se passerait à merveille ! ;)

3 Trackbacks

  1. [...] que les fermes biologiques, Help Exchange propose de mettre en relations des propriétaires d’auberges, des familles, des fermiers (bio ou non) avec des voyageurs. En échange de quelques heures de [...]

  2. By Voyage : astuces pour économiser son budget nourriture on 3 décembre 2012 at 18 h 12 min

    [...] autrement. La solution ? Louer un studio pourvu d’une kitchenette ou une chambre dans une auberge de jeunesse. Ainsi, vous pourrez cuisiner vous même vos repas bons et pas [...]

  3. By Conseils pour voyager entre amis on 10 janvier 2013 at 10 h 22 min

    [...] voir plusieurs fois avant le départ pour en discuter. Décider ensemble des hébergements (hôtel, auberge, nuit chez l’habitant) et des moyens de transports est aussi fortement recommandé. Après, [...]

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?