Filed under Ville à découvrir
No Gravatar

Mandalay fut une des étapes les plus intéressantes de mon voyage en Birmanie. L’ancienne capitale royale regorge de richesses, à l’image de ce pays incroyable. 

La capitale du bouddhisme

Mandalay, ou la capitale du bouddhisme en Birmanie : plus de 150 monastères, 70 000 moines sur une population de près d’un million d’habitants, la deuxième ville du pays est aussi sa capitale religieuse. Fondée en 1857, pour commémorer le 2400e anniversaire de la mort de Bouddha, la légende dit que c’est Bouddha lui-même qui aurait ordonné la construction d’une ville en ce lieu.

Située au bord du fleuve Irrawaddy, elle fut la dernière capitale royale entre 1860 et 1885, et a longtemps été surnommée « la cité des joyaux » pour la qualité de ses jades. À l’origine, la ville avait un plan extrêmement régulier : 144 blocs carrés, entourant les 16 blocs du palais royal près de Mandalay Hill, la colline dominant la ville (d’où l’on découvre une vue superbe). Le palais royal était entouré de 4 remparts et de 2 fossés, le tout ponctué régulièrement de tours de garde, de portes et de ponts. Le palais de la capitale précédente, Amarapura, fut démonté et transporté à Mandalay pour y être rebâti en 1857.

Mandalay s’est profondément transformée dans les années 1980 : plusieurs incendies détruisirent la plus grande part du centre ville, en 1981 et en 1984 (respectivement près de 6000 et 2700 bâtiments détruits) ; et depuis les années 90, la ville connaît une présence chinoise de plus en plus importante.

Venus essentiellement du Yunnan voisin, les Chinois représentent aujourd’hui 30 à 40% de la population de Mandalay, et sont à l’origine de la reconstruction et du développement économique du centre ville. L’agglomération (qui compte près de 2,5 millions d’habitants) rejoint maintenant la ville d’Amarapura, qu’avait quittée pour Mandalay les rois birmans.

Bon à savoir : le gouvernement birman impose un billet de 10$ pour accéder à la zone historique de Mandalay. Mais seuls les accès les plus fréquentés par les touristes sont réellement contrôlés, n’hésitez donc pas à contourner les points de passage principaux.

Les principaux sites à visiter :

- Le palais royal de Mandalay : détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été entièrement reconstruit à l’identique et donne une image de ce qu’était la ville au moment de sa construction.

- Le monastère Shwenandaw : il faisait à l’origine partie du palais royal, et fut démonté, transporté hors de l’enceinte du fort et transformé en monastère. C’est aujourd’hui un magnifique édifice entièrement construit en teck

- La pagode Kuthodaw : elle est entourée de 729 stupas, abritant chacun une stèle où est gravée une partie du Tipitaka, les textes sacrés du bouddhisme, qui lui valent le surnom de plus grand livre du monde.

- La pagode Mahamuni : au sud de la ville, elle est un lieu sacré pour les bouddhistes, car elle abrite une très ancienne statue de Bouddha, ramenée du royaume d’Arakan.

- A Amarapura, le pont U Bein est le plus long en bois du monde, long de 1200 m.

- Le gigantesque marché de Zegyo avec ses 6000 exposants ne laissera pas indifférents les amateurs de shopping, et d’ambiance animée !

Vous le voyiez, Mandalay, une étape incontournable d’un voyage en Birmanie !

Suivez Fabrice sur ses blogs Instinct Voyageur et Prendre l’avion !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?