Filed under Ville à découvrir
No Gravatar

Loin de l’agitation du Caire, Alexandrie est une ville provinciale reposante, au bord de la méditerranée. J’aime cette ville qu’il faut aller chercher tout au bout du nord du pays. 

Alexandrie la grande

Paradoxe : cette ville, fondée par Alexandre le Grand, en 331 avant J.-C., qui fut l’une des plus renommées du monde antique, dont le phare faisait partie des Sept merveilles du monde, et dont la bibliothèque avait la réputation d’abriter la somme des connaissances de l’Antiquité, est aujourd’hui complètement à l’écart des grands circuits touristiques en Egypte. 

La ville antique d’Alexandre Le Grand était somptueuse, mais c’est sous la dynastie des Ptolémée, que sont construits ses principaux monuments, et qu’elle devient, à partir de 319 avant J.-C., la capitale de l’Egypte, l’un des plus importants ports de la Méditerranée, mais aussi un centre culturel et scientifique (notamment dans le domaine des mathématiques et de l’astronomie) de premier plan dans le monde antique. 

  

Des deux plus célèbres monuments d’Alexandrie, il ne reste rien aujourd’hui. Son phare, qui était visible à 50km à la ronde, aurait été construit entre 299 et 289 avant J.-C., à la pointe de l’île de Pharos, a été détruit au XIVe siècle. Le fort de Qaitbay, bâti sous la domination musulmane à la fin du XVe siècle, occupe son emplacement, et réutilise sans doute certains des blocs de pierre du bâtiment antique. Il accueille aujourd’hui un Musée de la Marine, racontant les batailles navales de l’époque romaine à celles de Napoléon.

  

La bibliothèque d’Alexandrie

De même, la célèbre bibliothèque d’Alexandrie, qui fut la plus importante de l’Antiquité avec plus de 700 000 volumes, compilant l’ensemble du savoir de l’époque, aurait été détruite par des incendies successifs, le dernier en 642. En 1995, l’UNESCO a lancé le projet de construire une nouvelle grande bibliothèque, la Bibliotheca Alexandrina, inaugurée en 2002. Son architecture exceptionnelle, en forme de disque, représente un soleil levant, symbole de la continuité de la vie, du rayonnement sur la Méditerranée, et de la connaissance éclairant le monde, selon son concepteur, un architecte norvégien. Elle est conçue pour recevoir près de 5 millions d’ouvrages, et contient également un Musée des Manuscrits, un Musée des sciences, et un Musée des Antiquités. 

 

D’autres vestiges de l’époque romaine, cette fois, sont visibles dans la ville ou à proximité, en particulier les catacombes de Kom Ash-Suqqafa, les plus vastes de toute l’Egypte. Mais Alexandrie est aujourd’hui avant tout la seconde ville d’Egypte, après Le Caire, et l’une des cités balnéaires les plus appréciés des Egyptiens. N’hésitez donc pas à profiter de ses plages, mais aussi à vous balader dans les souks réputés de Midan Tahrir et d’Anfushi. 

 Deux jours suffiront pour prendre le pouls de cette plaisante ville, loin de l’agitation actuelle du Caire !

Suivez Fabrice sur ses blogs Instinct Voyageur et Prendre l’avion !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?