Filed under Ville à découvrir
No Gravatar

Casablanca, la plus grande ville du Maghreb avec  plus de 3 millions d’habitants, n’est pas la principale destination touristique du pays. Fréquentée essentiellement pour des courts séjours, des voyages d’affaires, elle mérite pourtant qu’on s’y arrête un peu plus attentivement.

Un peu d’histoire

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, Casablanca est connue sous le nom d’Anfa. Vraisemblablement d’origine antique (romaine ou phénicienne), la cité est un port actif tout au long du Moyen Âge. Détruite par un raid portugais en 1468, elle ne sera reconstruite que trois siècles plus tard, lorsque le sultan Mohammed III du Maroc décide d’y bâtir une ville nouvelle.

C’est à partir de 1781 qu’Anfa prend le nom de Casablanca. Tout au long du XIXe et du XXe siècle,  elle devient une ville de commerce, d’échanges internationaux, abritant d’importantes communautés étrangères. Entre 1910 et la fin des années soixante, la ville connait une expansion rapide, jusqu’à devenir, après l’Indépendance, la capitale économique du Maroc.

Un répertoire d’architecture moderne

Ne cherchez pas à Casa de monuments anciens, la croissance ultra rapide de ville tout au long du XXe siècle en a quasiment effacé toutes les traces.  En revanche, son développement rapide, la présence de nombreux architectes européens tout au long du XXe siècle, lui vaut de constituer un vrai répertoire d’architecture moderne.

A l’est de la médina, l’ancien quartier du protectorat français compte de nombreux immeubles Art nouveau et Art déco ; dans les années trente, des architectes venus des Beaux-Arts de Paris construisent de nombreux immeubles de luxe, tant par leurs équipements que leur qualité architecturale, qui préfigurent les futurs buildings. C’est justement à Casablanca qu’est bâti en 1950 le premier gratte-ciel du continent africain, l’immeuble Liberté, place Lemaigre Dubreuil. Cette tradition d’innovation architecturale se poursuit aujourd’hui avec le Twin Center de Ricardo Bofill, dans le quartier commercial du Maârif.

Autre symbole de la ville, la mosquée Hassan II, construite entre 1986 et 1993, 3e plus grande mosquée du monde, après La Mecque et Médine. Édifiée en partie sur la mer, elle possède le plus haut minaret du monde (210m) et peut accueillir près de 105 000 fidèles.

Conseils pratiques

Casablanca compte des centaines d’équipements touristiques (hôtels, loueurs de voitures, aéroport international) et permet de relier facilement les autres villes du Maroc. Par contre, la ville peut prendre les allures d’un vrai dédale, n’hésitez donc pas à utiliser les taxis, le tramway prochainement mis en service, et à vous armer d’un plan détaillé !

D’après moi, si vous avez peu de temps lors d’un voyage au Maroc, une ou deux journées suffisent amplement pour avoir un bon aperçu de cette ville. Concentrez-vous plutôt sur les villes impériales comme Fès ou Marrakech !

Suivez Fabrice sur ses blogs Instinct Voyageur et Prendre l’avion !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?