Filed under Pratique
No Gravatar

Copains pas dispos, défi personnel, envie d’aller vers l’Autre… les raisons qui poussent certains voyageurs à partir en solo sont diverses. Homme ou femme, avant de se lancer dans l’aventure, un minimum de préparation est nécessaire pour profiter à fond de cette expérience inoubliable. Récap ‘en 11 points…

Rottnest Island, Australie – Marianne Morizot

1) Se déclarer au Ministère des Affaires Etrangères

Que vous partiez en solitaire pour 2 semaines, 1 mois ou plus à l’étranger, prenez quelques minutes pour vous inscrire sur l’application « Ariane », accessible depuis le site web du Ministère des Affaires Etrangères. En cas de situation de crise, vous pourrez ainsi être contacté par une ambassade ou un centre de crise. Cette simple démarche facilite les recherches et permet à la France de localiser ses ressortissants si une catastrophe survient.

2) Sécuriser ses documents officiels

Rien de pire que de se retrouver sans papiers à l’étranger quand on voyage seul(e). Pour éviter bien des tracasseries, stockez en ligne, dans un espace sécurisé de préférence, vos papiers officiels scannés (carte d’identité, permis de conduire, passeport…). Autre solution (moins sécurisée) : se les envoyer par mail. Faites de même pour tous les documents importants dont vous pourriez avoir besoin, tel que votre visa ou la preuve des vaccins obligatoires.

Au quotidien, conservez vos papiers dans deux sacs séparés. Evitez de tout mettre dans votre portefeuille. Ainsi, si vous égarez celui-ci, vous aurez un autre document officiel (passeport, permis de conduire international ou carte d’identité) sous la main, si vous devez prouver votre identité.

3)  Acheter un guide de voyage

Sous forme papier ou numérique, le guide est la bible du voyageur solo. Il contient de nombreuses informations et numéros de téléphone dont vous pourriez avoir besoin à un moment ou un autre. Sans compter les explications et lieux incontournables, surtout si vous ne parlez pas (bien) la langue du pays.

 

4) Connaître le vocabulaire de base pour s’exprimer

Sauf à tomber sur une âme charitable, en cas de pépin, vous ne pourrez compter que sur vous-même. Il est donc indispensable de pouvoir s’exprimer et se faire comprendre. Outre l’anglais, il est toujours bon de connaître quelques mots dans la langue locale. A la fin des guides de voyage, un petit dictionnaire est en général prévu dans ce but avec, en particulier, les expressions d’urgence (j’ai faim, je suis perdu(e), je suis malade…). De manière générale, dire quelques mots dans la langue du coin ne pourra que vous attirer les faveurs des habitants.

5) Avoir toujours un plan B

Une des règles du voyageur solo est l’anticipation ! Si un imprévu vous tombe sur la tête, il faut le gérer au plus tôt. Quand vous vous déplacez, prévoyez un plan B, au cas où. Les problèmes les plus courants concernent le logement et les transports. Pour les longs séjours, ne négligez pas les assurances annulation (vol, hôtels…), utiles en cas de changement de programme.

6) Avoir de quoi s’occuper en solo : livre, musique,

Inévitablement, vous allez vous frotter à la solitude. Voyage en bus, avion, soirée en solo… au cours de votre voyage, vous risquez fort de devoir trouver une occupation seul. Livres, musique, DVD, magazines… n’oubliez pas de glisser dans votre sac de quoi vous divertir en solo.

7) Toujours tout (re)vérifier

Deux précautions valent mieux qu’une ! Le dicton a fait ses preuves depuis longtemps. Aussi, n’hésitez pas à appeler, confirmer par écrit, repréciser les prestations que vous avez déjà pu réserver pour votre voyage. Vérifiez bien les dates et heures de votre départ (en particulier si c’est tard dans la nuit ou tôt le matin) ou activité.
Pour vos effets personnels, la vigilance est aussi de mise. Avant de quitter un lieu (ou un véhicule), vérifiez toujours que vous avez tous vos bagages (appareil photos, sac à dos, ordinateur portable)….

8) Etre joignable et pouvoir appeler

Pour faciliter les échanges et rassurer vos proches, bénéficier d’un moyen de communication personnel à l’étranger est un véritable atout. Si vous voyagez régulièrement, pourquoi ne pas investir dans une carte SIM internationale. Vous avez peur de vous retrouver avec une facture de téléphone salée à votre retour ? Achetez une carte de téléphone permettant de passer des appels locaux et à l’étranger (autour de 10 euros).

9) Avoir des photos de sa famille

En montrant une photo de vos parents, frère, sœur, fiancé, animal de compagnie, il y a fort à parier que vous allez attirer la sympathie de votre interlocuteur. Un bon moyen de briser la glace, surtout si vous vous retrouvez avec un(e) inconnu(e) qui ne parle pas la même langue que vous.

10) Tenir un carnet de bord

En partant seul(e), vous n’aurez pas de souvenirs en commun à partager ou à vous remémorer avec une autre personne. Pour ne pas oublier tous ces détails qui font la richesse du voyage en solitaire, faites l’effort de tenir un carnet de bord. Sous forme de blog  (public ou privé) ou de cahier, il sera votre mémoire vive. Plus tard, vous serez heureux de relire les anecdotes (peut-être oubliées) de vos aventures.

Avantage du blog : votre famille et vos amis pourront vous suivre et auront l’impression de partager avec vous votre voyage. Un bon moyen de garder le contact, même à l’autre bout du monde.

11) Etre ouvert à l’Autre

Rencontre avec les enfants de Lombock, Indonésie – Marianne Morizot

Partir en solitaire ne veut pas dire vivre en solitaire. Au contraire ! En partant seul, on s’ouvre au maximum à l’Autre.  Dans la rue, au restaurant, en attendant le bus… toutes les occasions sont bonnes pour entamer la conversation avec un local, votre voisin ou un voyageur. Votre périple n’en sera que plus enrichissant. A coup sûr, vous passerez un agréable moment et, qui sait, vous pourriez même profiter d’un bon plan grâce au bouche à oreille. Tout bénef’ !

Suivez les aventures de Marianne en Australie (et ailleurs) sur son blog…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Trackback

  1. By Organisation de voyage : les meilleurs conseils on 21 mars 2013 at 9 h 12 min

    [...] restent une excellent souvenir, voici les 10 règles d’or en matière d’organisation de voyage en solo, en couple ou en famille. Whitsundays Island,Australie – Marianne [...]

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?