Filed under Divers
No Gravatar

Cet article a été traduit de la version allemande.

 

“Printemps laisse son bleu ruban se dérouler encore et traverser les airs“ (Eduard Mörike) – ou : Youhou, c’est le printemps ! Les jours s’allongent enfin et on n’a qu’une envie, passer tout notre temps dehors. Mais faut-il renoncer pour autant aux visites au musée ? La solution parfaite : les musées en plein air ! Découvrez nos cinq recommandations.

1) Skansen (Stockholm, Suède)

Des maisons pittoresques, des passants en costume traditionnel qui vous saluent, et les incontournables rennes : au musée en plein-air de Skansen à Stockholm, découvrez la Suède comme dans conte pour enfants. En poussant la porte de plusieurs des 150 bâtisses anciennes venues de diverses régions suèdoises, vous assisterez à des démonstrations d’artisans en costume. Vous ne serez bientôt plus étonné(e) de voir une charrette chargée d’une flopée d’enfants blonds surgir d’un coin de rue. En passant : lors de son ouverture en 1891, Skansen était le premier musée en plein-air du monde.

 

Photo: Shutterstock.

Photo: Shutterstock.

 
Photo: flickr, Joongi Kim

Photo: flickr, Joongi Kim

 
Photo: flickr, Francesco Muratori.

Photo: flickr, Francesco Muratori.

 

2) Hobbiton, le village du Seigneur des Anneaux près de Matamata (Nouvelle-Zélande)

“Un anneau pour les gouverner tous, un anneau pour les trouver“ – depuis l’adaptation cinématographique du “Seigneur des Anneaux“ de J.R.R. Tolkien, le tourisme en Nouvelle-Zélande a, selon les statistiques, augmenté de 40%. Si vous avez toujours voulu voir la Terre du Milieu et autres décors du “Seigneur des Anneaux“ et du “Hobbit“ de plus près, le village reconstitué de Hobbiton près de Matamata en Nouvelle-Zélande est votre destination rêvée. Ce type de voyage littéraire porte d’ailleurs un nom : le “Tolkien tourism“.

 
Photo: flickr, Jeff Hitchcock.

Photo: flickr, Jeff Hitchcock.

 
Photo: flickr, Florian Bugiel.

Photo: flickr, Florian Bugiel.

 
Photo: flickr, Florian Bugiel.

Photo: flickr, Florian Bugiel.

 
Photo: flickr, Tom Hall.

Photo: flickr, Tom Hall.

 

3) Alcatraz (USA)

On est bien d’accord, une excursion dans une ancienne prison de haute sécurité, ce n’est pas une activité de vacances des plus réjouissantes a priori. Pourtant, visiter l’ancienne île-prison d’Alcatraz dans la baie de San Francisco, c’est une expérience unique à ne rater sous aucun prétexte ! Équipés d’audioguides, on découvre en déambulant les détenus les plus célèbres, les tentatives de fuite les plus spectaculaires et bien plus. Par ailleurs, on profite depuis l’île d’une vue à couper le souffle sur la skyline de San Francisco, et de la proximité d’une multitude d’espèces d’oiseaux, venus pondre et couver sur Alcatraz. Attention : réservez vos billets le plus tôt possible, de préférence plusieurs jours à l’avance !

 
Photo: flickr, Dennis Matheson.

Photo: flickr, Dennis Matheson.

 
Photo: flickr, Jennifer Boyer.

Photo: flickr, Jennifer Boyer.

 
Photo: flickr, Jennifer Boyer.

Photo: flickr, Jennifer Boyer.

 

4) Beamish – Le Musée vivant du Nord (Angleterre)

Si vous êtes fasciné(e) par l’Angleterre du début du XXè siècle, le musée vivant de Beamish vous donne l’occasion de vous faire une idée de la vie quotidienne de l’époque. 120 hectares ont été aménagés pour reconstituer une ville anglaise en 1913. On y découvre une ferme, des cottages ouvriers, un magasin et un pub, mais aussi des tramways à l’ancienne et une locomotive à vapeur. Mais ce sont surtout les acteurs et actrices en costume d’époque qui font de Beamish un musée vivant tout à fait fascinant.

 
Photo: flickr, Glen Bowman.

Photo: flickr, Glen Bowman.

 
Photo: flickr, Jack Pickard.

Photo: flickr, Jack Pickard.

 
Photo: flickr, Glen Bowman.

Photo: flickr, Glen Bowman.

 

5) East Side Gallery (Allemagne)

La East Side Gallery à Berlin n’est pas un musée, mais plutôt une célèbre galerie d’art en plein-air. En 1990, 118 artistes ont décidé de s’illustrer sur une section du mur de Berlin. On peut encore admirer la majorité de cette centaine de travaux, sous forme de répliques néanmoins : le mur a du être rénové en 2009. Parmi les œuvres les plus connues de la galerie, on compte la fresque de Dmitri Wladimirowitsch Wrubel intitulée “Mein Gott, hilf mir, diese tödliche Liebe zu überleben“ (Mon Dieu, aide-moi à survivre à cet amour mortel) qui dépeint le baiser fraternel ‘à la russe’ entre Leonid Brejnev, secrétaire général du Parti Communiste, et Erich Honecker, président du Conseil d’État de la RDA.

 
 
Photo: flickr, Sarah Tzinieris.

Photo: flickr, Sarah Tzinieris.

 
Photo: flickr, Sarah-Rose.

Photo: flickr, Sarah-Rose.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

MON PLAN DE VOYAGE

0

endroits ajoutés à

comment faire?